La marche des vertueux est semée d’obstacles qui sont les entreprises égoïstes que fait sans fin surgir l’œuvre du Malin. Béni soit-il l’homme de bonne volonté qui, au nom de la charité, se fait le berger des faibles qu’il guide dans la vallée d’ombre de la mort et des larmes… Car il est le gardien de son frère et la providence des enfants égarés. J’abattrai alors le bras d’une terrible colère, d’une vengeance furieuse et effrayante sur les hordes impies qui pourchassent et réduisent à néant les brebis de Dieu. Et tu connaîtras pourquoi mon nom est l’Éternel quand sur toi s’abattra la vengeance du Tout-Puissant !

 

Ezéchiel,25, Pulp Fiction. Q. Tarantino

 

Réfléchissant à cette curieuse expérience de la relève en politique à la veille de l'avènement de N. Sarkozy, La Revue des Deux Mondes, dans un numéro spécial publié en septembre 2006, écrivait ceci :«Gagner ne veut rien dire en politique si la victoire est incapable de symboliser autre chose que le fait d'avoir gagné. A droite, il s'agira de montrer que l'apologie de la libre entreprise n'est pas une fin en soi ; à gauche, que le souci du social ne peut servir de berceuse à l'abri du réel. »

Huit ans après, l'échec est complet pour les deux partis dits de gouvernement et leurs dirigeants respectifs:

-D'un côté, le PS et François Hollande, entre-temps élu Président de la République contre son prédécesseur, sont devenus les syndics de faillite d'un pays en perdition politique, économique et sociale à la sauce socialiste.

-De l'autre côté,la parousie d'un chef démonétisé se solde par un désastre politique sans précédent dans l'histoire politique et constitutionnelle de la Vè République.

En effet,pour la première fois dans l'histoire de la Vè République, un ancien chef d’État a été placé en garde à vue.

 

Désastreuse en apparence pour la symbolique de l’État et de son Chef, la décision particulièrement coercitive pour n'importe quel justiciable de mettre en garde à vue l'ancien président de la République est en réalité salutaire.

Elle montre enfin que l'impunité n'est pas nécessairement attachée à la fonction comme à l'exercice du Pouvoir.

Elle montre surtout qu'une fonction mal exercée dans toutes les dimensions de sa représentation, en principal comme dans ses annexes, trouve sa sanction lorsqu'elle est dévoyée par celui ou par ceux-là même auxquels il appartenait plus que tout d'en préserver l'intégrité comme la symbolique.

Nicolas Sarkozy s'en est montré incapable.François Hollande suit le même chemin.

Que l'on se rassure pourtant: ni l'institution présidentielle ni l'institution judiciaire ne sont touchées dès lors qu'un mécanisme précisément destiné à faire la lumière sur des errements possibles (c'est tout l'objet d'une enquête préliminaire comme d'une information judiciaires) entre en jeu pour inviter des citoyens à s'expliquer sur leurs agissements et à rendre compte de leur action.

Ne nous racontons pas non plus d'histoires. Une décision aussi grave que celle qui a conduit à mettre en garde à vue deux hauts magistrats, un avocat ainsi que son client, ancien président de la République, placés au cœur d'une information judiciaire ouverte pour trafic d'influence et violation du secret de l'instruction, n'a pu être prise qu'au regard d'éléments suffisamment importants pour en assurer le déclenchement.

La suite de la procédure établira ou non les présomptions et les chefs possibles de prévention.

Pour l'heure, la garde à vue de N. Sarkozy siffle définitivement une fin de partie, mais aussi et très certainement, la fin de deux partis : l'UMP et le PS.

Le retentissement est double :

-A l'échelle internationale, la GAV de N. Sarkozy, véritable coup de tonnerre, va très probablement restaurer l'image d'une France capable de « faire le ménage » dans des pratiques politiques douteuses ou en tout cas non conformes à ce que l'on attend normalement d'un pays connu jusqu'à ce jour pour son arrogance et sa propension à donner des leçons.

French ex-President Sarkozy Arrested

http://www.almanar.com.lb/english/adetails.php?eid=159278&cid=22&fromval=1

http://article.wn.com/view/2014/07/01/nicolas_sarkozy_arrested_over_8216influence_peddling_8217/

http://www.worldbulletin.net/french-ex-president-sarkozy-arrested-updated/139795/french-ex-president-sarkozy-arrested-updated



-A l'échelle nationale, la légitimité du Chef est définitivement mise à bas. Le dieu a saigné. Il n'est plus immortel et la Nation n'est pas loin, au moins symboliquement, de vouloir promener une fois de plus la tête du souverain au bout d'une pique.

Les zélateurs de l'UMP ont vécu.Ils vont finir de s’entre déchirer avec un PS qu'ils vont accuser de tous les maux.L'absence de tout projet politique sérieux alliée à une incapacité, tant pour la formation gouvernementale actuelle que pour le tiers parti que constitue le FN à surmonter les difficultés économiques de la France, vont mettre tout le monde d'accord.

Les dogmes socialistes et les fétiches fabriqués à Wall-Street ont vécu.

Je suis personnellement persuadé que le bouleversement causé par la fin du sarkozysme générera une onde de choc qui va désormais pousser une majorité de citoyens à aspirer à autre chose, ne serait-ce que pour se débarrasser de formations partisanes déliquescentes tout en attendant une restauration des institutions ainsi qu'un entier renouvellement du personnel politique.

La voie est ouverte d'ici 2017 pour une France adaptée à un nouveau monde, celui du XXIè siècle.

En avant, calme et droit.